cuisinier, Mani, ambitieux, réunionnais

Le jeune homme dont je réalise l’interview ce jour est un cuisinier rencontré il y a maintenant 4 ans !
Nous avons continuer à garder le contact et c’est avec un très grand plaisir que je vous le présente aujourd’hui. C’est parti !

Bonjour Mani, cela fait un petit bout de temps que l’on se connait maintenant. Présentes-toi et dis nous, depuis ta venue dans l’émission Met’La Reunion en lèr , que s’est-il passé pour toi ?
Où en étais tu à ce moment là et qu’est ce qui a changé depuis ?

Bonjour, je m’appelle Heindrick Assani. J’ai 30 ans. Je suis né au Port à La Réunion et je vis à Villejuif dans le Val De Marne.
Quand je suis venu dans votre émission Met’La Réunion en lèr pour la première fois,  je préparais un projet qui me tenait à cœur depuis très longtemps.
Ce projet était d’élaborer ma propre carte et de la travailler dans ma propre cuisine. Avec un ami, nous avons décidé d’ouvrir un restaurant avec un concept bien précis, qui consistait à faire voyager nos clients à travers l’ambiance du restaurant et mes plats.
Le restaurant La Pause (Cuisine du monde) a vu le jour le 13 juillet 2018 à Villejuif. Aujourd’hui il porte toujours ce nom, mais nous l’avons reconverti en fast-food.
Nous avons du nous adapter aux réalités économiques en grande partie à cause du Covid 19 et des évènements liés.
Désormais, nous y proposons des pizzas, burgers et des sandwiches toujours aussi gourmets et de qualité.

Je me souviens que tu étais DJ auparavant. Pourquoi avoir choisi la cuisine plutôt que de poursuivre dans le domaine musical ?

J’ai choisi la cuisine car je finissais mon CAP (en 2009), et pour continuer dans ma lancée, j’avais pour objectif à cette époque, de trouver mon premier emploi à temps plein.
Une fois employé, j’ai vite réalisé que je ne pourrais pas être à la fois un chef de cuisine et un DJ.
La musique était une passion, et j’avais du mal à me projeter et me voir gagner ma vie comme DJ en animant des soirées.
J’ai donc réellement arrêté en 2013 quand j’ai été embauché au Bar à huîtres de Montparnasse comme chef de partie.
Je n’avais pratiquement plus de temps pour tous mes loisirs: la musique et la boxe.
Et c’est à ce moment là que j’ai tiré un trait sur la musique en me disant que dans la vie il faut faire des choix.

produits frais, rougail saucisses, lentilles, riz, cuisine, restaurant La Pause, cuisine du monde, chef, Villejuif

A quel âge as-tu ressenti ce besoin, cette envie ou passion pour la cuisine ?

Depuis l’âge de 7 ans, je suis toujours dans le coin cuisine à chaque festin familial.
Lorsque j’étais enfant, j’aimais toujours donner un coup de mains aux adultes pour la cuisine.
J’ai toujours aimé goûter ce qui se préparait.
Goûter les plats ça m’inspire énormément.
J’ai ressenti ce besoin d’exercer la cuisine dès l’âge de 15 ans quand j’ai d’ailleurs commencé ma première année de CAP Cuisine.
Mon entourage me poussait aussi à suivre cette voie, et j’avais aussi la réputation déjà tout jeune d’être un bon cuisinier, ce qui m’a encore plus motivé.

Quelles sont les difficultés que tu rencontre le plus dans la cuisine ?

Pour ma part, c’est surtout qu’ il est difficile d’avoir et de gérer une vie privée, quand on se lance dans le domaine de la cuisine. Cela demande beaucoup de temps et d’investissement.
Je ne rencontre pas réellement de difficulté à mon sens car je prends chaque difficulté comme un challenge que je dois surmonter.
Je ne vois donc plus cela comme une difficulté.

Et à contrario, quels sont les avantages qui te plaisent le plus ?

Je ne me plains pas d’avoir faim en cuisine (rires).
Mon réel avantage est de ne pratiquement pas faire de courses alimentaires à la maison car la plupart du temps je mange au boulot. Je bénéficie de produits frais ce qui n’est pas du tout à négliger.

produits frais, riz, poisson, cuisine du monde

Quelle sont tes spécialités et ton style culinaire préférés ?

Mon style culinaire préféré est la cuisine créole, je ne m’en lasserai jamais !
Mes spécialités sont le rougail saucisse, les acras de morue, les samoussas
Je cuisine très bien le poisson aussi et j’ai une très bonne maîtrise des sauces.

As-tu des projets futurs dans la cuisine et si oui lesquels sont-ils ?

J’ai pour futur projet de retourner à La Réunion, d’emmener avec moi la cuisine du monde et l’élaborer là-bas.
J’aimerais bien ouvrir mon foodtruck à La Réunion et me démarquer des autres foodtrucks locaux avec un concept culinaire bien précis que je continue toujours à expérimenter.

Y’a-t-il un(e) cuisinier(e) que tu admire et que tu aimerais rencontrer ?

J’admire beaucoup Kelly Rangama, une chef cuisinière étoilée née à La Réunion et qui est également animatrice de télévision. Je l’ai découvert depuis pas très longtemps.
J’aime beaucoup ce qu’elle fait. Je serais ravi de la rencontrer.
Elle m’inspire beaucoup car elle voyage énormément. Elle est constamment à la recherche de produits rares et nous fait partager ses connaissances ainsi que ses voyages à travers le monde.
On peut retrouver ses vidéos sur youtube et je voyais aussi des reportages avec elle sur France O.
J’aimerais aussi aller dans son restaurant Le Faham dans lequel elle est chef, pour découvrir sa carte et goûter ce qu’elle fait.

Met La Reunion en lèr, webradio, réunionnais, Reunion, cuisine, interview
Mani, cuisinier réunionnais déterminé et ambitieux sur Met’La Reunion en lèr

Que conseillerais-tu aux jeunes apprentis cuisiniers pour leur réussite dans le domaine de la cuisine ?

Je conseille aux plus jeunes de ne pas rester dans un établissement si cela ne leur plaît pas, car c’est le meilleur moyen d’être dégoûté du métier et de s’en lasser.
Ensuite je leur conseillerai d’être assez curieux et de ne pas avoir peur d’essayer car ils n’ont rien à perdre, au contraire, tout à y gagner et s’enrichir.
Je les pousserai à découvrir plusieurs styles culinaires car cela développera leur imagination et leur créativité pour la suite, dans leurs parcours professionnels.

Sur quels réseaux peut-on te retrouver ?

On peut me retrouver sur Facebook. J’ai créé un groupe pour me suivre: Mani cuisto
Et sur Instagram: mani_cuisto

Eh bien, je te remercie Mani pour ta participation à ce projet ! Je vous conseille vivement d’aller découvrir le restaurant La Pause, dans lequel je me rends de temps en temps avec Yespapa mon Manager. Vous pourrez y déguster les spécialités de Mani avant qu’il ne s’envole pour La Réunion.

2 Comments on “Mani, un jeune cuisinier réunionnais, ambitieux et déterminé !

  1. Je vous recommande Laurie Festin community manager ( social média)
    J’ai été ravi de répondre à tes question Laurie c’etait avec un grand plaisir.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :