laodice beatmaker, généraliste, hip-hop, rnb, musique,
Laodice Beatmaker, déterminée

Bienvenue à tous sur mon blog ! Cette interview sera cette fois féminine avec une Beatmaker qui aime rester dans l’ombre, mais qui a accepté mon invitation, pour vous faire découvrir son talent ! Trêve de suspens, on y va !

Bonjour Laodice Beatmaker, peux-tu te présenter en quelques lignes ? D’où tu viens, naissance, origines etc…

Bonjour Laurie. Je suis Laodice Beatmaker, productrice de  Rnb, Rap, Pop… 
Native du Mans, la ville où j’ai le plus vécu avant Fez, ville impériale du Maroc.
Une partie de ma famille d’origine italienne, s’est expatriée en Afrique du Nord puis en France.

Comment et pourquoi avoir choisi ce nom de beatmaker ?

Laodice vient du Grec. Laodicée (en grec ancien Λαοδίκεια / Laodíkeia ; en latin Laodicea) est le nom de plusieurs villes de l’empire séleucide, ainsi dénommées en l’honneur des reines Laodicé.
J’ai découvert ce prénom lorsque j’avais 15 ans, je l’apprécie pour sa rareté, son originalité et sa consonnance. Je l’ai utilisé en premier lieu comme pseudo en informatique et ensuite en nom d’artiste.

MAO, mix, mastering, musique

Avant de découvrir ce domaine, le MAO, avais-tu déjà un intérêt pour la musique ?
Pratiquais-tu un instrument ?

J’ai toujours été très réceptive et sensible à la musique mais jeune je passais mon temps libre à faire du sport, dans lequel j’évoluais en compétition en régional puis national. J’ai laissé ma raquette de ping-pong pour me concentrer un peu plus à mes études et commencer la musique.

Tu dis dans ta bio que tes voyages t’inspirent dans ta musique ? Lequel t’a le plus particulièrement marqué ? Comment t’en sers-tu et l’intègres-tu dans tes prods ?

Le pays qui m’a le plus marqué est le Maroc. J’y ai vécu un an. J’aime sa convivialité, ses paysages, les ruelles sinueuses de la Médina..
Parfois, j’insuffle quelques sonorités orientales à mes instrumentales. J’écoute Badr Soultan, Asma Lmnawar, etc…
Comme j’écoutais Tricky j’ai apprécié également mes voyages en Angleterre où j’ai pu découvrir plus en détail l’atmosphère intéressante du trip-hop.
Londres est très cosmopolite avec des paysages qui contrastent et à chaque fois que je change de quartier je me sens dans un autre univers.
J’apprécie tout particulièrement la musique albanaise, je trouve qu’il y a un vrai vivier artistique

Qu’est-ce qui te plait dans le beatmaking et depuis combien de temps pratiques-tu ?

Ce qui me plaît c’est l’alliance de la musique et de l’informatique.
Après un cursus passionnant en informatique je retrouve certains aspects via l’utilisation du séquenceur ou d’instruments virtuels. Cette aisance m’aide parfois dans la manipulation de certains outils.
La production musicale est plus qu’une béquille pour moi, elle m’aide à m’exprimer à travers mes productions. Elle me permet de m’évader depuis presque 15 ans.

femme, milieu musical, masculin, difficultés, reconnaissance

Trouves-tu facilement ta place de femme dans ce milieu en majorité masculin ?
Es-tu aisée ?
Rencontres-tu des difficultés de reconnaissance ou crédibilité ?

Pour l’instant, je n’ai pas de soucis avec la gente masculine avec laquelle je peux collaborer. Ça suscite plutôt la curiosité car il est vrai que nous sommes vraiment en minorité. Cependant, je suis bien acceptée.   

Quel est ton style favori, celui dans lequel tu te sens le plus à ton aise ?
Et, quels autres styles touches-tu ?

Mon domaine de prédilection est le RnB, c’est la musique que j’écoute le plus mais je m’essaie de plus en plus à d’autres styles musicaux à savoir le Rap, la Trap mais toujours avec une touche un peu mystique que j’ai déjà dans le Rnb.
Dans un autre style j’apprécie le groupe Lacuna Coil, un groupe de métal.

Tu pratiques également le mix et le mastering. Es-tu formée dans ces domaines ? Sinon, comment as-tu appris ?

Pour apprendre le mixage ainsi que le mastering, j’ai échangé beaucoup avec des ingénieurs du son et suivi des formations par l’intermédiaire d’internet.
Les Eq, compresseurs notamment sont indispensables pour donner de la coloration aux sonorités et mieux insérer les éléments dans un mix.  Les techniques évoluent assez rapidement, il faut toujours apprendre, s’adapter. 
C’est très vaste et passionnant. Actuellement je commence à  étudier l’équalisation Mid Side.

projets, réseaux, généraliste

As-tu des projets à venir, ou que tu souhaiterais développer ?

Je fais de plus en plus de productions et développe l’aspect communication autour de celles-ci. Auparavant je négligeais totalement l’aspect marketing.
Ainsi, j’ai de plus en plus de demandes et de collaborations avec différents artistes même si c’est encore calme. Mon rêve est simplement de continuer à produire dans mon home-studio, continuer à me former et m’ouvrir à de nouvelles collaborations.

Sur quels réseaux peut-on te retrouver ?

On peut me trouver sur instagram : Laodice Beatmaker
La page Facebook : Laodice Beatmaker
La chaîne Youtube : Laodice Beatmaker
Et le site sur lequel je vends mes Prods : https://www.laodice.fr

Merci Laurie et bien à vous tous.

Avec plaisir, nous finirons ton interview avec une prod à toi. En espérant que tu en vendes par milliers ! 🙂

One Comment on “Laodice, une beatmaker discrète mais déterminée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :