S'MIR, reggae, artiste, interview

Bonjour à tous ! C’est la dernière de l’année. Mon projet interview reviendra le 10 janvier. Mais c’est avec un grand plaisir qu’elle se clôture avec l’artiste S’MIR que je vous présente tout de suite.

Bonjour Samir ! Qui es-tu et d’où viens-tu ?

Bonjour Laurie ! Je suis un artiste auteur interprète. Je chante dans un style reggae avec plusieurs influences. Je suis née à Issoudun dans le centre de la France où j’habite toujours actuellement. J’ai 31 ans et je suis père de deux enfants.

Tu as commencé à quel âge ? Je vois que le style par lequel tu as commencé est le hip-hop ? Combien de temps as-tu pratiqué et pourquoi t’être dirigé vers le ragga et le toast ?

J’ai écrit mon premier texte à peu près vers l’âge de 13 ans. J’ai toujours baigné dans la musique et j’ai commencé dans un style hip-hop/rap effectivement.
C’est comme ça que je m’exprimais le mieux à l’époque. J’avais formé un groupe avec un pote avec qui j’ai grandi et avec lequel j’ai fait quelques lives.
J’ai fait du son avec beaucoup de personnes à cette époque, je voulais être partout où il y avait un micro (rires) … Vers 17ans j’ai commencé mes premiers flows ragga sur du rap. Je kiffais cette branche un peu hip-hop du reggae rude boy à la française…

ragga, hip-hop, issodun, rap

Tu as finalement atterri dans le reggae et tu m’apprends que ton père est chanteur auteur interprète reggae.
A-t-il eu une influence sur ton choix musical ? Peux-tu nous parler un peu de lui dans sa musique ? As-tu déjà chanté avec lui etc… ?

Oui, j’ai fini par mettre vraiment les pieds dans le reggae vers l’âge de 22 ans même si j’en écoutais déjà pas mal depuis toujours par le biais de mon père qui était auteur interprète d’un groupe reggae qu’il a monté fin 90.
Et oui, c’est sur que d’une manière ou d’une autre ça m’a influencé même si j’ai  toujours eu le choix. Mais, c’était comme ça à la maison, beaucoup de reggae, mon père sur scène etc… Etant gamin, tout cela m’a montré qu’il n’y avait pas qu’une manière de faire ou de penser. Mon père attachait beaucoup d’importance aux textes, aux messages. Il a du arrêter, mais j’ai un ou deux riddims en projet avec lui histoire d’immortaliser le truc quand-même car on a chanté ensemble mais rien n’a été enregistré sérieusement. En tout cas, comme je dis  » Chez nous le reggae, c’est une affaire de famille « 

Quels sont les thèmes principaux abordés dans ta musique ? Te sers tu de ta musique pour transmettre au public des messages ? Est-ce plutôt pour toi un exutoire ? Les 2 ?

Les thèmes principaux de mes titres, sont le racisme, l’injustice, les inégalités sociales, la colonisation, les manigances politiques et médiatiques. Aujourd’hui on nous monte les uns contre les autres pour ne pas que l’on pense au reste.
On se retrouve dépassés, enfermés par un tas de choses que l’on ne comprend même pas. C’est pour ça que je parle aussi d’émancipation de soi-même, de retour aux choses simples. Je ne changerai pas le monde mais si je peux changer quelques mentalités ou faire du bien à certains, pour moi j’aurai gagné. 
C’est des choses que je ne peux pas garder pour moi et ça me fait du bien, donc on peut dire que c’est les deux. Crier ces messages, c’est aussi un exutoire !

MAO, musiciens, groupe, scènes

As-tu déjà fait de la scène du studio et que préfères-tu ? Où te sens-tu le plus à l’aise ?

Oui, j’ai fait pas mal de scènes dans ma région et un peu plus loin. De plus ou moins grosses scènes, des bars etc…
J’ai aussi un studio où j’enregistre et compose les projets divers.
Mais c’est clairement  la scène que je préfère c’est mon “ring”, là où j’me sens à ma place ! L’interaction avec les gens c’est magique ! Grosse foule ou petit bar si la vibe est là, c’est ce que je préfère et je pense que c’est là que je suis le meilleur. C’est aussi là que mon travail prend tout son sens et que « tu prends la température » comme on dit. Ca nous permet de voir si le truc est bon ou pas, y’a pas de triche. Pour ma part, je marche beaucoup à l’émotion, au ressenti

Chantes tu sur des prods MAO ou plutôt faites en collaboration avec des musiciens, un groupe ? Si groupe, t’accompagne-t-il sur scène ?

Oui, je chante sur du Mao même si ça n’empêche pas de collaborer avec des musiciens comme sur mon EP qui devrait sortir prochainement.
Les riddims ont été composés en collab avec un ami guitariste et alimentés par des packs d’instruments de drums ect qui ont été enregistré par de vrais musiciens. Cela permet d’avoir un son assez réel. Sur scène c’est  un dj qui envoie tout. J’ai fais plusieurs live ou il y avait un guitariste en plus du dj.
Rien n’est impossible si tout le monde reste à sa place. C’est sur que le kiffe serait de jouer avec un groupe en live. Mais c’est compliqué, ça se fera peut-être au fur et à mesure des rencontres.

Quel est ton objectif principal dans la musique ? Est-ce ton métier ou est-ce juste par plaisir ?

Mes objectifs sont de continuer à passer des messages, jouer, sortir des titres mais aussi  remplir un peu le frigo car c’est beaucoup de travail et d’investissement la musique !
J’essaie d’en faire mon métier par le biais des lives, du marchandising, l’enregistrement d’autres artistes etc. C’est pas toujours facile de ne pas lâcher l’affaire et d’avancer surtout en ces temps où tout est à l’arrêt donc j’essaie de garder la force pour mieux rebondir.

projets, EP, titres, clip, teaser, facebook, youtube

Quels sont tes projets futurs ?

Je vais sortir un EP 7 titres prochainement en totale auto-prod.
Je peux même dire qu’il est presque prêt. Reste à régler quelques formalités, faire un clip, un teaser. Tout ça arrive, restez connectez !
Je suis juste bloqué par la période actuelle mais dès que ça reprend, je vous envoie ça massive !! J’espère bientôt pouvoir le sortir et le défendre en radio et sur scène avec vous les amis.
J’ai hâte, il y aura un marchandising CD, t-shirt…, comme d’habitude pour ceux qui viennent au concert et la possibilité d’envoi pour la communauté sur internet peut-être début 2021. Il faut garder espoir !!

Sur quels réseaux peut-on te retrouver ?

Principalement sur ma page Facebook Samir.Yayaoui car c’est là que  je communique le plus, du moins j’essaie. C’est pas facile pour moi et je m’en excuse, mais je fais des efforts. C’est la que ma communauté est la plus conséquente. 
Sur YouTube, Samir Yayaoui, une toute nouvelle chaîne qui sera alimentée régulièrement.

Merci à toi S’Mir ! On ressent à travers cette interview une très grosse énergie et ça donne envie de t’entendre ! Du coup, je propose qu’on t’écoute ! Avant ça, je te souhaite plein de réussite et de garder la force et la foi en tes projets !! Bonne fêtes de fin d’année à tous et RDV le 10 janvier 2021 pour la prochaine.
On se quitte avec ton petit freestyle 🙂


2 Comments on “S’MIR, un artiste reggae aux influences diverses

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :